Catégorie : Deuil et traumatisme

Abus sexuels pendant l’enfance, quelles répercussions possibles à l’âge adulte?

Pour ceux et celles qui ont grandi en Afrique, il était habituel de côtoyer des adultes qui nous prenaient parfois sur leurs genoux, ou dans leurs bras. Dans un environnement communautaire, plusieurs personnes gravitent en général autour des enfants; la famille proche ou élargie (oncles, tantes, cousins, cousines), les employés de maison, les voisins, ou encore les amis.

Les gestes affectueux envers un enfant n’ont à la base rien de rédhibitoire, au contraire, ils participent à son épanouissement et favorisent le développement de liens affectifs.

Le problème se pose lorsque ces gestes et comportements portent atteinte à l’intégrité physique et morale de l’enfant en question. Tous les adultes ne sont pas toujours bien intentionnés, et un enfant n’a malheureusement pas la maturité nécessaire pour détecter un prédateur sexuel et s’en protéger. Read more

Please follow and like us:
error

Perdre un être cher ici, perdre un être cher au pays, l’impact de la distance sur le processus de deuil

La mort est un phénomène universel, qui est géré de manière différente en fonction des sociétés, des cultures et des époques. Perdre un être cher n’est pourtant jamais facile à vivre, d’autant plus si nous sommes absents, ou très loin.

Le deuil en tant que perte, a des répercussions à différents niveaux. Répercussions économiques, sociales, identitaires. Du jour au lendemain, on devient veuf, veuve, orphelin, ou alors  financièrement dépendant, pauvre, ou dépouillé de toute source de revenus.

La perte engendrée bouleverse ce qui était et impose le changement, l’adaptation. Et dans cette optique, toute personne qui résiste est forcément appelée à souffrir.

Chaque culture ayant sa propre conception de la vie et de la mort. Les rituels funéraires sont multiples et variés. Ils permettent aux vivants de rendre hommage à leurs morts et d’effectuer leur propre travail de deuil.

L’identité de la personne décédée ainsi que les relations qu’on entretenait avec elle déterminent en majeure partie l’ampleur de la douleur qu’on pourra être amené à éprouver.

Malgré tout, le deuil reste un processus. Et en tant que tel, il a un début et une fin. Read more

Please follow and like us:
error

A toi, qui en veut encore à ton père ou à ta mère d’avoir été absent(e), ou de t’avoir blessé(e)

La qualité des relations affectives que nous avons entretenues (ou pas) avec nos parents constitue avec le temps, l’empreinte qui influencera nos choix amoureux et notre comportement relationnel une fois devenus adultes.

Les conflits non résolus, les émotions réprimées,la rancune, et les non-dits sont autant de facteurs qui nourrissent la souffrance de l’enfant qui est en chacun de nous.

Certains parents ont été absents, voire inexistants. Parfois même, on ne les a pas connus. On en a souvent entendu parler sans pouvoir y mettre un visage , ou y accrocher un parcours de vie.

D’autres encore sont décédés, partis trop tôt avant qu’on ait eu le temps de les connaître, de les aimer suffisamment et de nous laisser aimer par eux.

Ceux qui ont été présents n’ont pas toujours fait les bons choix, ni eu les bonnes attitudes envers nous.

On a peut-être été blessés, maltraités ou tout simplement abandonnés. Que ça a dû être douloureux pour l’enfant qu’on était. Comme on a dû souffrir de ce manque d’affection, d’attention et de présence parentale. Mais que faire? Read more

Please follow and like us:
error

Souffrez-vous de la blessure d’abandon dans vos relations?

Tout au cours de notre développement, nos parents, nos partenaires ou toute autre personne à laquelle nous étions attachés nous ont blessé sans le vouloir.

La plupart du temps, ils l’ont fait parce qu’ils étaient eux-mêmes blessés et exprimaient leurs souffrances profondes au travers de leurs comportements. Etant atteints à notre tour, nous impactons nos relations présentes de la même manière que nous avons été impactés par eux.

C’est ainsi que vont se construire et se transmettre des chaînes de souffrance entre nous, nos enfants et nos partenaires.

Ces blessures émotionnelles comme on les appelle, vont finir par conditionner nos choix, orienter notre comportement et déterminer notre schéma affectif. Autrement dit, la manière dont nous entrons en relation avec les autres, la manière dont nous aimons, et la manière dont nous voulons être aimés sont fortement liées à nos souffrances antérieures.

Nos relations sont donc le reflet de nos blessures et de nos peurs, car une personne blessée fera absolument tout pour éviter de revivre ce qu’elle a déjà vécu. Par conséquent, notre personnalité va évoluer en fonction de nos mécanismes de défense et nous couper de notre vrai soi.

Nous allons afficher ce qu’on appelle un FAUX SELF. Read more

Please follow and like us:
error

La peur de souffrir…encore

Qui n a jamais connu cette émotion? La peur.

Cette dernière nous informe sur notre perception du danger. Elle fait référence à une menace réelle ou imaginaire.

La peur est orientée vers le futur, on a peur de ce qu’on imagine , on a peur de nos projections. C’est pourquoi cette peur est irrationnelle.

Elle ne repose sur aucune certitude, sur aucun fait.

Quand on a aimé et souffert, on se méfie, on n’y croit plus, on perd confiance en nous et ….dans le pire des cas, on ferme son cœur.

Et pourtant, il n y a aucune loi qui stipule que tout doive fonctionner comme on veut uniquement parce que nous le désirons. Read more

Please follow and like us:
error

Afrique, la dépravation des moeurs chez les jeunes

J’ai pris connaissance il y a quelques jours d’une vidéo qui circule sur les réseaux sociaux et qui montre plusieurs …

Pourquoi personne ne veut m’épouser? quand célibat rime avec dépression

Mieux vaut être seul(e) que mal accompagné(e) n’est-ce pas? nous semblons en général tous d’accord sur ce point. …

Femmes immigrées d’origine africaine – la vulnérabilité des mères célibataires

Être mère célibataire n’est pas du tout facile, surtout quand on vit loin de chez soi. La parentalité (aptitude à …