Blog

Réflexions d'une psychologue noire

Ne soyez pas la victime d’un Pervers Narcissique, qu’il soit un homme ou une femme

«Si nous jetons un cristal par terre, il se brise, mais pas n’importe comment, il se casse suivant ses lignes de clivage en des morceaux dont la délimitation, bien qu’invisible, était cependant déterminée à l’avance par la structure du cristal. Des structures fêlées et fissurées de ce genre, c’est aussi ce que sont les malades mentaux”. Sigmund Freud 

Une structure de personnalité révèle autour de quoi s’est construit notre psychisme. Le psychisme étant entendu comme l’ensemble des processus internes de pensées, d’affectivité et de volonté, conscients et inconscients qu’on retrouve chez un individu.

La structure de personnalité n’est donc pas quelque chose de temporaire, mais plutôt de permanent. Elle détermine notre mode relationnel vis à vis des autres, notre manière de percevoir le monde et notre manière de nous penser dans notre environnement.

Le problème se pose quand cette structure bascule du côté du trouble, et commence à poser des difficultés au niveau personnel, familial ou social.

On parle alors de troubles de la personnalité.

Je parlerai ici de la personnalité narcissique et des différentes “pathologies” qui lui sont associées: le trouble de la personnalité narcissique et la perversion

Le narcissisme

Le narcissisme renvoie à l’amour que porte une personne à elle-même.

Le narcissisme classique est quelque chose de normal et d’utile. C’est un investissement de soi, de sa personne et de ses capacités. Nous avons besoin de nous aimer suffisamment pour construire une bonne image de nous-même. Élément incontournable et nécessaire à notre évolution dans la vie.

Le bon narcissisme revient à aimer qui on est, à reconnaître ses qualités et à se valoriser.

Le trouble de la personnalité narcissique

Il relève de la psychopathologie. Celui qui en souffre présente les caractéristiques  suivantes:

  • Il éprouve un besoin d’admiration excessif
  • Il a une absence totale d’empathie
  • Il est arrogant et hautain
  • Il pense être quelqu’un de spécial et d’unique
  • Il est égocentrique et pense que tout lui est du
  • Il attend des autres qu’on le mette sur un piédestal
  • Il ne se préoccupe pas des autres et les exploite
  • Sa capacité a aimer est déficiente

Il se dit: “je suis le meilleur”, “je suis spécial et unique”, “je suis au dessus des autres”.

L’écart entre l’idéal et lui étant insupportable, il utilise les autres pour vérifier la différence entre ce qu’il veut montrer et ce qu’il est vraiment.

Il veut qu’on le rassure: “tu es le meilleur”, “tu es unique”, “tu es spécial”.

Dans le trouble de la personnalité narcissique, la personne ne reconnaît pas qu’elle a un problème ou une faille. Elle ne se remet donc pas en question. Étant elle-même son propre point de référence, l’échec lui est extrêmement douloureux. Elle ne supporte pas de ne pas être parfaite.

Ces personnes rentrent systématiquement en conflit quand on pointe leurs faiblesses.

Tout ceci cache un sentiment d’infériorité et de dépendance vis a vis de l’approbation des autres.

Origines

*Mère* manipulatrice et perverse : “comble mes besoins et je t’aimerais”, ” si tu fais ce que j’attends de toi, alors tu auras mon amour inconditionnel”, “obéis-moi et je serais toujours là pour toi”. Ces injonctions subtiles sont savamment distillées à l’enfant dès son plus jeune âge.

Tout petit déjà, sa mère l’utilise pour combler ses attentes. Elle lui fait comprendre qu’il est son “héritier”, qu’il est tout pour elle et qu’elle s’est sacrifiée pour lui. Elle lui attribue d’ores et déjà une mission: celle de la rendre heureuse.

L’enfant étant attaché à elle et prêt à tout pour obtenir son affection, il est perméable à son conditionnement. Elle le façonne ainsi selon ce qu’elle veut obtenir de lui.

Ce dernier n’a pas le droit d’exprimer ses véritables désirs ou ses propres besoins. Ils sont violemment réprimés. L’affirmation de soi est impossible et il n’y a aucun espace pour la contestation.

La sanction ultime? “le rejet maternel”. Et pour un enfant, c’est la pire des choses. Il va donc se glisser dans le moule qu’on a confectionné pour lui. Il va apprendre à faire plaisir à maman…pour survivre.

Il deviendra un enfant modèle qui va nourrir tout le narcissisme de sa mère puisqu’elle a atteint son objectif. Il sera célébré et vénéré par celle-ci, tant qu’il continue à se conformer. Mais au fond de lui, il vivra une grande souffrance et éprouvera une énorme colère, que par peur il ne lui exprimera pas.

Les hommes qui en souffrent font toujours des choix par rapport à leur mère. Non pas parce qu’elle a raison et qu’ils sont d’accord avec elle, mais plutôt parce qu’ils la craignent et redoutent le rejet.

Ils ne vivent pas selon leurs véritables besoins, ils vivent la vie de leur mère.

Une vie par procuration. Leur seule issue? partir loin, très loin de cette dernière.

Le pervers dit *narcissique*

Il s’agit d’un fonctionnement pervers sur une personnalité narcissique, il est considéré par beaucoup de professionnels comme le degré le plus élevé du trouble de personnalité narcissique et se caractérise par une volonté de nuire.  Il va assujettir et asservir l’autre de manière insidieuse et utilise comme arme la parole: mensonges, insinuations, contre-vérités, allusions, double sens des mots. Le pervers ne se reconnait aucun défaut et se place instinctivement en victime, protégeant ainsi l’image qu’il veut que les autres aient de lui. C’est un paranoïaque qui a 2 visages, craignant constamment  que ses imperfections soient révélées.

Ses caractéristiques

  • Manipulateur
  • A l’apparence d’une personne calme et parfaite
  • Se pose souvent en juge ou donneur de leçons
  • Aucune  empathie
  • Pas de culpabilité pour ce qu’il fait endurer à l’autre
  • Ne sait pas respecter et aimer l’autre
  • Charmeur, séducteur
  • Discours condescendant car se sent supérieur aux autres
  • Frappe où ça fait mal (les faiblesses)
  • Transforme les faits pour se faire passer pour la victime
  • Prend plaisir à l’instrumentalisation et à la destruction de l’autre
  • Ne se remet pas en question et ment beaucoup pour masquer les faits
  • fait tout pour prouver que c’est l’autre le problème

Le pervers se nourrit des émotions de sa victime. Plus cette dernière a peur ou se met en colère, plus ça le stimule. Ses relations se caractérisent par la séduction, l’emprise et la manipulation.

Il attire en premier lieu sa victime par la séduction, il l’isole peu à peu de son entourage en les critiquant sans cesse. Une fois qu’elle s’est attachée à lui, il met à jour ses faiblesses et appuie dessus pour la détruire à petit feu.

C’est à ce moment qu’on parle d’emprise. Paroles dévalorisantes, insultes, menaces, intimidations.

Il utilise le lien familial, professionnel ou amoureux pour assujettir sa victime chez laquelle il aura perçu intuitivement  des failles au niveau de l’estime de soi,

Quel est le profil de sa victime

Le PN ne choisit pas sa victime par hasard. Elle doit présenter certaines caractéristiques:

  • Une estime de soi faible
  • Une tendance à la culpabilisation
  • Une dépendance affective
  • Le complexe du sauveur

Les conséquences pour la victime

  • Une grande détresse
  • De la confusion
  • Une dévalorisation de soi
  • Une peur et un stress chronique
  • La dépression grave
  • Le suicide ou les tentatives de suicide
  • Une souffrance morale élevée

Pourquoi la victime ne part pas?

Le processus de destruction ne s’est pas mis en place tout de suite. Le pervers a attendu que sa victime s’attache et devienne dépendante pour la mettre sous emprise. Ayant mis ses faiblesses à nu, il l’a tellement déshumanisée qu’elle n’a même pas confiance en sa capacité de s’enfuir. Psychologiquement affaiblie, elle a perdu toute estime de sa personne.

Que faire face à un pervers?

  • Apprendre à les détecter
  • Fuir, partir loin
  • Se reconstruire (pourquoi suis-je entré dans cette relation? qu’est-ce qui en moi m’ attiré là?)

Le Pervers est un individu extrêmement dangereux. Il est psychologiquement malade et est extrêmement toxique pour les autres. Il peut être un parent, un enfant, un conjoint ou un collègue.

Soyez vigilants.

Noire&Psy

Please follow and like us:
error

Write a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Afrique, la dépravation des moeurs chez les jeunes

J’ai pris connaissance il y a quelques jours d’une vidéo qui circule sur les réseaux sociaux et qui montre plusieurs …

Pourquoi personne ne veut m’épouser? quand célibat rime avec dépression

Mieux vaut être seul(e) que mal accompagné(e) n’est-ce pas? nous semblons en général tous d’accord sur ce point. …

Femmes immigrées d’origine africaine – la vulnérabilité des mères célibataires

Être mère célibataire n’est pas du tout facile, surtout quand on vit loin de chez soi. La parentalité (aptitude à …