Blog

Réflexions d'une psychologue noire

Pourquoi personne ne veut m’épouser? quand célibat rime avec dépression

Mieux vaut être seul(e) que mal accompagné(e) n’est-ce pas? nous semblons en général tous d’accord sur ce point.

Toutefois, ce qui m’interpelle personnellement est la manière de vivre du célibataire ainsi que la façon dont cette situation va impacter son ressenti et son bien-être à moyen et à long terme. Car entendons nous bien, il existe différentes formes de Célibat.

Le processus qui mène au statut de célibataire influence la plupart du temps les décisions et les choix de vie qui se font durant ce laps de temps.

Se retrouver célibataire à la suite d’un divorce ou d’une séparation ne laisse pas les mêmes séquelles que le fait de vivre des moments de célibats entre plusieurs relations brèves. Ce qui sera encore différent de rester seul pendant des années sans pouvoir nouer une relation intime et sérieuse avec un partenaire.

Sans oublier les personnes qui peuvent se retrouver célibataires à  la suite du décès de leur conjoint ou conjointe. Pour ces derniers, une dimension de deuil physique s’ajoutera aux épreuves auxquelles elles devront faire face vis à  vis de la famille et de la société.

Célibataire qui veut? la question du choix

Certains se retrouveront célibataires par choix et d’autres par contrainte.

Vous pouvez ainsi décider de rester célibataire pendant une certaine période et ce, pour diverses raisons:

  • besoin de rester seul
  • besoin de faire le point sur votre vie et vos objectifs
  • besoin de faire votre deuil d’une relation terminée, ou encore absence de temps à  consacrer à  une relation
  • priorisation des objectifs professionnels

On parlera de célibat par contrainte dans les cas où on ne souhaite pas rester célibataire mais on ne trouve malheureusement personne avec qui partager sa vie.

Bien-être ou dépression

De la même façon qu’on peut s’épanouir dans le célibat, ce dernier peut aussi devenir un fardeau pour certains. S’ensuivent alors des comportements tels que l’isolement, le repli sur soi, accompagnés d’émotions comme la peur et la tristesse.

Pour les personnes définissant leur identité sociale par la vie en couple ou le mariage, le célibat peut être vécu comme un échec cuisant. Le regard qu’elles poseront sur elles-mêmes sera alors conditionné par celui de la société toute entière: famille, amis, communauté.

Il est donc possible de vivre une dépression quand on se sent seul et que contrairement aux amis ou aux frères et sœurs, on n’a pas pu fonder une famille à soi.

Les allusions lors des rencontres familiales, les discussions amicales, ainsi que les standards tout autour ne manqueront pas de déstabiliser les personnes ayant une estime de soi fragile.

Mais alors, faut-il se marier ou se mettre en couple à tout prix? moi je dirais que c’est chacun qui voit midi à sa porte

Une chose est certaine, vivre longtemps seul peut parfois nuire à la capacité de vivre à deux. La vie en couple a ses contraintes mais aussi ses avantages.

Elle nous confronte à nos imperfections et à nos erreurs de jugement. Il y a un alter ego qui peut nous renvoyer le miroir de nos comportements et pourquoi pas, nous aider  à apprendre de nouvelles habitudes.

Chacun est ainsi obligé de se confronter, de se remettre en question et de s’ajuster pour le bien-être commun.

Par contre, vivre seul(e) sur une longue durée nous apprend à ne compter que sur nous-mêmes et à faire uniquement ce qui est bien pour nous. On peut par conséquent désapprendre à demander l’avis de l’autre, oublier de tenir compte des intérêts réciproques et ne plus savoir renoncer à ce qui est bien pour nous, mais mauvais pour le couple.

Quels sont les facteurs contribuant à induire une dépression chez la personne célibataire?

La solitude: le fait de n’avoir personne avec qui partager son quotidien
L’isolement social: ne pas avoir un réseau d’amis ou des activités pour s’épanouir. Passer son temps entre la maison, le travail/l’école et la maison
L’absence de projet de vie: vivre au jour de le jour sans un but qui motive
Le regard des autres: critiques, moqueries, insultes
Les relations familiales basées sur la compétition: la considération et le respect dans la famille sont liés au statut marital
Le discours parental concernant le célibat; les parents estiment que c’est un échec et le font savoir
Avoir une personnalité dépendante: ne pas savoir vivre seul
Avoir vécu une succession d’échecs dans les relations amoureuses: on finit par se dire qu’on a un problème et l’image de soi devient négative

La manière dont on vit son célibat ainsi que la sensibilité personnelle au regard des autres va donc avoir un impact non négligeable sur le bien-être à moyen ou à long terme.

Célibat et estime de soi

L’estime de soi est l’ensemble des jugements (je suis nul, stupide, moche, digne, fier, ) qu’une personne peut avoir d’elle-même dans différents domaines de la vie. Elle a trait à la valeur qu’on se donne en tant que personne.

Une faible estime de soi pourra entraîner un mal-être et des difficultés dans les relations avec les autres. Elle sera également un facteur de risque pour le développement de troubles psychologiques comme la dépression.

Les personnes qui ont une faible estime d’elles-mêmes ne se trouvent jamais assez bien, jamais à la hauteur et en souffrent beaucoup. On comprend donc aisément qu’une personne qui se définit par rapport à sa situation matrimoniale aura plus de mal à maintenir une bonne estime de soi dans le célibat. Le sentiment d’échec sera omniprésent et elle pensera ne pas être à la hauteur.

L’estime de soi dépend de la perception que les individus ont de leurs réussites et de leurs échecs.

Une personne célibataire ET qui a une mauvaise estime d’elle-même pourra :

  • se faire constamment des reproches comme quoi c’est sa faute
  • se sentir incapable de rencontrer quelqu’un et de pouvoir nouer une relation durable
  • se sentir inférieur(e) aux personnes en couple ou mariées
  • se déprécier , se dévaloriser. Oublier tout ce qui est positif dans sa vie
  • avoir des difficultés à régler ses problèmes: se sentir incapable de prendre les bonnes décisions pour améliorer les choses
  • s’évaluer d’après ses échecs et les critiques des autres personnes: il suffira qu’une personne parle mal des personnes célibataires et elle  se sentira blessée

Apprendre à être bien seul(e) et prendre le temps de se préparer

Trouver un BON partenaire ou une BONNE conjointe dans le monde actuel est un véritable concours de circonstances où se mêlent à la fois chance, opportunités et qualités personnelles.

Pour sortir du célibat, il ne suffit donc pas de le vouloir, encore faut-il connaitre les données de son environnement et savoir quelles sont les meilleurs stratégies par rapport à ce qu’on recherche.

Déjà même que beaucoup ne prennent pas le temps de réfléchir au type de conjoint qu’ils aimeraient avoir dans leur vie. Ils se lancent sans objectif et prennent des décisions sur base des émotions ou de la lassitude. Nous connaissons tous la suite.

Or, choisir son conjoint, c’est choisir son destin. On ne devrait jamais faire les choses à la légère

Vous trouvez votre célibat difficile à vivre?

Prenez soin de vous et améliorez votre comportement (dixit les critiques des ex, il est peut-être temps de les regarder d’un peu plus près, tout n’était pas toujours faux).

Multipliez les occasions de rencontres et par dessus tout, cherchez la maturité: apprenez à être un vrai homme ou une vraie femme dans une relation. Et croyez-moi, cela n’a rien à voir avec l’intelligence ou le niveau d’études.

Que dit votre éducation et votre culture à ce sujet? êtes vous certain(e) de correspondre aux attentes du type de conjoint que vous recherchez?

Si vous êtes toujours en train de chercher les raisons de votre situation autour de vous, souvenez-vous qu’une personne qui accuse constamment les autres de ses difficultés ne voit pas ce qu’il y a à changer chez elle.

Avant de chercher la bonne personne, il faut déjà en devenir une soi même

Celà dit, si une personne est convaincue qu’elle a raté sa vie parce qu’elle est toujours célibataire, elle creuse tout simplement sa propre tombe et continuera à donner le bâton pour se faire battre.

Quelle que soit la situation que vous vivez, il faut toujours privilégier l’action. Cherchez des solutions et au besoin changez votre regard sur les choses.

Peu importe vos qualités, personne ne s’intéressera à vous si vous êtes une personne pessimiste, amère et constamment dépressive.

Ce ne sont pas les plus beaux ou les plus intelligents qui trouvent les meilleurs partenaires ou qui réussissent à construire une relation durable et épanouissante. Regardez simplement autour de vous.

Analysez ce que les personnes épanouies en couple ont mis en place pour que les choses aillent bien pour elles, et reproduisez-le. C’est ce qu’on pourrait appeler la tricherie positive.

Tant que vous ne comprendrez pas que le bonheur c’est vous qui le fabriquez, vous continuerez à vivre dans les illusions et à rechercher la relation idéale. Ouvrant ainsi la porte au stress, à l’anxiété et à la dépression.

Le problème n’est donc pas le célibat en tant que tel, mais bel et bien la manière dont on le perçoit et le vit.

 

Noire&Psy

 

Please follow and like us:

1 Comment

  • Sylvestre Donfack

    Très encourageant ce jolie bijoux

  • Write a Comment

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Afrique, la dépravation des moeurs chez les jeunes

    J’ai pris connaissance il y a quelques jours d’une vidéo qui circule sur les réseaux sociaux et qui montre plusieurs …

    Pourquoi personne ne veut m’épouser? quand célibat rime avec dépression

    Mieux vaut être seul(e) que mal accompagné(e) n’est-ce pas? nous semblons en général tous d’accord sur ce point. …

    Femmes immigrées d’origine africaine – la vulnérabilité des mères célibataires

    Être mère célibataire n’est pas du tout facile, surtout quand on vit loin de chez soi. La parentalité (aptitude à …